mardi 3 octobre 2017

Les poupées de Gus

Quand Gus pose avec ses petites poupées, il fait fondre plus d'une personne, d'ailleurs sur Instagram on m'a déjà demandé d'où elles venaient et ce que c'était comme poupée.
Du coup, je me suis dit que ça serait sympa de vous en parler, d'autant que ça me permet de faire un lien entre ma passion des poupées et mon travail.

Comme vous m'avez dit dans les précédents articles que ça ne vous dérangeait pas que je parle de choses plus perso, je me lance...Je suis conseillère psycho-pédagogique...vous voyez dans ces films américains le conseiller de l'école un peu hippie et toujours à côté de la plaque?  C'est mon job...enfin j'espère ne pas ressembler trop à ce cliché lol.


Je suis psychologue, cette année je travaille dans des écoles maternelles mais l'an dernier j'ai pu travailler dans l’enseignement spécialisé avec des enfants enfants atteints de troubles mentaux et/ou physiques. C'est pendant cette période que j'ai découvert les fameuses poupées de Gus, ce sont des "Worry dolls" ou poupées tracas en français. 
Elles sont issues de la culture guatémaltèque, les enfants leurs racontent leur soucis le soir avant de s'en dormir et la poupée s'occupe de leurs tracas. Ca permet aux enfants anxieux de se décharger d'une part de leur angoisse.

"Billy se bille" est un joli petit livre qui explique aux enfant qu'il est normal de ressentir parfois des craintes  et leur explique le principe des poupées-tracas.



Ces demoiselles existent en différentes tailles, j'ai pris les plus petites et depuis c'est une grande histoire d'amour entre elles et Gus

5 commentaires:

  1. WAOUUUU...je suis sous le charme de cet article! <3 J'adore ton travail et cette histoire de poupées tracas me fascine!! J'aimerais tellement que ça fonctionne aussi avec les adultes...je sens que j'aurais tellement de poupées sous mon oreiller que je ne pourrais plus dormir à cause des bosses qu'elles feraient! lol
    En tout cas cette idée est merveilleuse...je pourrai en faire profiter des enfants autour de moi! :)
    Gus est adorable, avec ou sans ses poupées...mais je comprends qu'il y soit attaché...il a tellement de problèmes avec sa famille et Alonzo...etc
    Gros bisous à toi et tes adorables pensionnaires <3

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Bounnie, tu sais quoi ? j'ai adopté les mêmes poupées il y a quelques années dans une charmante petite ville des Alpes-de-Haute-Provence "Barcelonnette". Je ferai des photos bientôt ! ;)

    Bonne fin de journée !

    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Je connaissais pas ces petites poupées mais elles sont toutes mignonnes. C'est une bonne idée ces "Worry dolls"! J'aime beaucoup.
    Bravo petit Gus pour tes nouvelles copines! ^_^

    RépondreSupprimer
  4. ps: j'adore la photo où les poupées descendent l'escalier (il est très beau au passage) ! ^^

    RépondreSupprimer
  5. C'est super intéressant ça ! Elles sont adorables ces petites poupées.
    Bravo pour ton travail, les personnes comme toi sont indispensables ;)
    Bises.

    RépondreSupprimer